ARDECHOISE 2016

Publié le par UNION CYCLISTE VANOISE

Ardéchoise, 25 Ans, 16768 inscrits et 10 Modanais de l'UCV. 6 sur le parcours Tanargue en 3 jours et 4 sur le parcours Les Boutières.

Suite à quelques soucis de santé et une météo annoncée peu clémente, Doumé ne fait pas le déplacement en Ardèche. Michel, Nathalie, Olivier, Carlos et Philippe rejoignent le groupe de l'ONERA et Christophe non loin de St Félicien.

Pour la première nuit, l'Ardèche nous accueille avec des trombes d'eau, la nuit est difficile, le sommeil agité au gré des averses. Au réveil, le moral est comme le temps : maussade. Certains hésitent à partir, finalement la pluie cessant lors du déchargement des vélos, tout le monde prend le départ.

La journée de jeudi, fut finalement la plus belle niveau météo. Le temps se lève en fin de matinée et c'est un beau soleil qui nous accompagne. Les cols s'enchainent. On gravit à nouveau la Croix de Millet repérée la semaine précédente lors de la fusion groupe 1 et 2. L'étape se termine dans le col de Meyran, peu avant Valgorge. Les 4 derniers Kms, hors parcours, pour rejoindre le gîte, tiennent leur promesse. Dur, dur, le gîte se mérite ! Les bénévoles des ravitaillements nous avez prévenu : « ce soir à Laboule, ne trainez pas ! »...Le message était clair. Première étape bouclée, 10 cols gravit. Le gîte très accueillant et confortable nous offre une vue imprenable sur la vallée de Valgorge.

Vendredi, départ 8h. Le ciel couvert, les températures plus fraiches que la veille, aujourd'hui on roule à des altitudes plus élevées : le Meyran, le Mont Gerbier des Jonc, ...Hormis le Meyran, la suite est une succession de petits cols sans longues ascension comme on en a l'habitude chez nous. Mais à la fin de la journée, le dénivelé se fait sentir, et hop 9 cols de plus dans la musette. Le gîte, un centre de vacances, situé au Chambon/Lignon se situe à 16 km du parcours mais surtout au pied d'une descente 1km, 9-10%. On sait ce qui nous attend pour le lendemain...

Samedi, dernier jour, le temps s'est franchement dégradé. Au moment du départ, il pleut. Du coup, on divise le groupe en fonction des envies et du niveau de chacun. Certains envisagent de raccourcir, d'autres faire la rando et honorer les ravitos et bénévoles, d'autres rouler sans trop s'arrêter. L'UCV se regroupe par voiture, Michel, Nath, Olivier, Carlos et Philippe. Christophe fait fait l'étape avec un membre de l'ONERA. Cette année, l'Ardéchoise étant pluvieuse, c'est dans le bien nommé col de l'Ardéchoise qu'on prend la première douche. Ensuite accalmie jusqu'à 40 km environ de Saint-Félicien. La fin du parcours se fait au rythme des orchestres qui jalonnent le parcours mais aussi des averses plus ou moins fortes qui nous refroidissent, nous trempent, nous brouillent la vue, rendent les freins inefficaces, bref les joies du vélo sous la pluie.

Peu après notre arrivée, des trombes d'eau s'abattent sur St-Félicien. Le hasard fait que, noyés dans cette foule, les cyclos 3 jours et 1 jour de l'UCV se croisent dans le village et franchissent même la ligne presque ensemble.

Les cyclos 3 jours ont donc parcouru les 433 km, 8280 D+ et 25 cols du parcours Tanargue et les cyclos 1 jour les Boutières avec 125 Km, 2400 D+ et 5 cols. L'organisation et les bénévoles ont été, comme d'habitude, à la hauteur malgré les conditions météo, merci à eux.

ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016
ARDECHOISE 2016

Commenter cet article