5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS

Publié le par UNION CYCLISTE VANOISE

En fait, un stage se prépare longtemps à l’avance même si les choses s’accélèrent les derniers jours, la preuve :
- Frénésie de préparatifs : Georges qui s’applique à répartir tout ce beau monde dans les différents véhicules pour que tout un chacun soit embarqué avec son vélo. Idem, il faut prévoir l’occupation des chambres là-bas afin que les affinités soient respectées. Et puis chacun a le nez dans ses bagages : ne rien oublier … penser au maillot … ranger tout son attirail etc … et et et ne pas oublier l’apéro !
- Excitation du départ : C’est le grand jour, on a tous plus ou moins bien dormi, avons-nous pensé à tout ? Trop tard, il est 7 heures Monseigneur et nous sommes au rendez-vous à Fourneaux.
- Débauche d’énergie dès l’arrivée à Voguë … pour sortir les bagages, installer son camp de base pour 5 jours, avaler un casse-croûte avant de préparer les vélos pour une première reconnaissance des alentours …
Enfin … the stage en forme de fleur dont le cœur est Voguë avec hébergement au centre « Lou Capitelle » et les pétales les différents circuits.
Michel avait bien fait les choses, puisque chaque jour les deux groupes, tournant en sens inverse, se retrouvaient pile poil à l’heure pour le casse-croûte sur la place des villages prévus, et ce malgré quelques cafouillages pour sortir d’Aubenas par exemple ! Notre président a failli en perdre le gène de la sérénité ! Non non j’l’ai pas dit !
Et que demander de plus ? Des cols il y en eut, des gorges il y en eut, des belvédères aussi et des châtaigneraies, des landes de genêts odorants, du relief volcanique, le village de Jean Ferrat, de grimpettes en dégringolades, de vallées en collines … j’en passe et des meilleures. Il faudra revenir pour explorer tous les trésors de la région ! Quelqu’un n’a-t-il pas dit que ce ne sont pas les mollets qui font le cyclo mais la curiosité ?
Un grand moment de bonheur que le retour tous ensemble mercredi par le col de la Croix de Millet, le premier groupe encadrant le second.
Après les kilomètres venaient les baignades dans l’Ardèche pour certains, à la piscine pour d’autres, les sacro-saints apéros prétextes à échanger les impressions de la journée et à réhydrater les organismes.
Les repas étaient bons et copieux suivis de tournois de coinche ou de balades digestives dans les ruelles de Voguë.
Traditionnellement le jour du départ, pas de circuit proposé, chacun vit sa vie au gré de son vélo pour les uns, à la recherche de souvenirs à rapporter pour d’autres et le repas de midi marque la fin du stage.
Pour conclure : la météo fut parfaite avec un seul orage en soirée, trois chutes sans gravité, deux crevaisons vite réparées et un président rassuré !

5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS
5/9 juin 2016 - STAGE ARDECHOIS

Commenter cet article